Yeggmen

Yeggmen


Crédit photo : Pauline Tézier

Le groupe s’invente un territoire hypnotique et ténébreux. Une voix chaude, innocente, s’allie à une rythmique électro rock puissante, une basse electro et des choeurs envoûtants.
On se fait ballader entre la frénésie de Ghinzu, la désinvolture de Damon Albarn, le romantisme noir de Nick Cave. L’album Funeral n’est pas loin non plus.
On devine dans les textes un amour fou constamment menacé, portés par un son tendu. Dit autrement, sur fond de poésie un peu désespérée, lève toi et danse.

facebook.com/yeggmenmusic

À l'affiche en : 2019