Philippe Katerine et la Secte Humaine

Philippe Katerine et la Secte Humaine


Crédit photo : Côme Bardon

Son album Robots après tout, sort en 2005. Popularisé par le tube Louxor j’adore, il est composé par Katerine et mis en forme avec l’aide de Gonzales et Renaud Letang. Le style est cette fois-ci tourné vers les musiques électroniques. Cet album lui permet d’élargir son public au-delà du cercle de ses habitués et d’être nommé aux Victoires de la musique 2006 (dans la catégorie album révélation de l’année). La sortie de cet album est accompagnée d’une tournée pour laquelle Katerine fait appel à une bonne partie du « meilleur groupe du monde » selon lui, The Little Rabbits, rebaptisés « La secte humaine » pour l’occasion. On retrouve donc Federico Pellegrini à la guitare (remplacé par la suite par le vieux complice de Katerine Philippe Eveno), Gaëtan Chataigner à la basse, Éric Pifeteau à la batterie et Stéphane Louvain à la guitare. Parallèlement, Katerine monte un spectacle chorégraphié par Mathilde Monnier autour de ce disque. Cette création de danse contemporaine est présentée à Montpellier, à Alès, au Cratère – scène nationale et à Paris, au Centre Pompidou, en juillet 2006.

katerine.free.fr/

https://youtube.com/watch?v=mEK57Nl7c5Q

À l'affiche en : 2005