Dancefloor Disaster

Dancefloor Disaster


Crédit photo : Atmo Graphik

En 2011, apparait Dancefloor Disaster, un cover-band nantais proposant un mélange plutôt décalé : des reprises de tubes dancefloor à la sauce metal. Ce qui semble une provocation ultime dans le domaine de l’underground s’avère être une excellente surprise. Du professionnalisme et de l’énergie mélangés à des adaptations musicales terriblement accrocheuses et fédératrices … Le Club-Métal ne s’invente pas, il résonne dans la tête des gens !
Ce combo réunissant des membres de : Kiemsa, Eradicate, Gokan, Mamagreyo, Omaïra et My Answer n’a qu’un objectif : casser les tabous de ces deux univers, en alliant l’énergie live du métal et l’aspect festif des dancefloors. Les réactions positives et un ton léger sur les concerts prouvent une ouverture d’esprit plutôt inédite d’un public qui se décoince rapidement et devient finalement avide de ce cocktail explosif. Pour preuve, après avoir joué à l’espace VIP du Hellfest 2011, le groupe va faire plusieurs concerts complets dans des lieux comme Le Ferrailleur, La Barakason et La scène Michelet, lançant un buzz évident sur la région nantaise.
2012. Les propositions de concerts tombent, même au delà de la région, un nouveau clip LMFKO faisant suite au premier Lady GrasGras est apparu sur le net, un album est en préparation, le groupe réitère cette année sa participation au Hellfest … Dancefloor Disaster est animé par une grande soif de venir partager en live sa fusion salvatrice et débridée partout où on le demandera. Les moshbeat sur un deathfloor déchaîné, provoquant chez ses heavy-clubbers des wall of dance à 180 degrés pour le moins inhabituels sont donc maintenant la marque de fabrique d’un groupe qui rassemble pour le meilleur et surtout, pour le fun.
Vous l’aurez compris, Dancefloor Disaster prend toute son ampleur sur scène. Le groupe conquit également un public non avertit à la musique métal ce qui permet de l’inscrire sur des plateaux éclectiques !

www.facebook.com/dancefloor.disast3r

À l'affiche en : 2015