Caline Georgette

Caline Georgette


Crédit photo : DR

Groupe de rock speed et funk, Caline Georgette aura marqué tous ceux qui ont vu ce groupe sur scène, par son tonus, sa rage et son originalité. Avec plus de 400 concerts entre 1990 et 1994 en Europe ou en France, dont une prestation très remarquée aux Printemps de Bourges en 1993, le groupe navigant à contre courant, aura laissé une trace indélébile dans le milieu rock alternatif Français de l’ époque.
En 1992, ils enregistrent « Des clous », un premier album musicalement rentre-dedans et sans floriture. Des textes chargés d’humour qui ne prennent pas de gants et qui balaient à travers des trajectoires de losers, une déliquescence sociale dont on ne voit pas la fin. Un disque joyeux, décapant et fondamentalement désespéré. Preneurs de sons dans l’âme, musiciens talentueux et déterminés, après ce premier album, les trois frères Livenais travaillent avec de nombreux musiciens d’influences diverses, s’intéressent aux musiques du monde et voyagent souvent en Afrique. En 1994, ils rencontrent le chanteur togolais Jimi Hope et feront avec lui quelques concerts en France, notamment aux Francofolies de La Rochelle et une tournée au Togo et au Bénin en 1995. Durant cette période, ils enregistrent « Tôt ou tard », disque collector indispensable annonçant déjà la naissance d’un rock africain, dans lequel on perçoit déjà une autre idée de la fusion des cultures. Depuis, les frères Livenais se sont spécialisé dans l’afro-rock en créant en 2000 avec Lassana Coulibaly, fondateur de la troupe Yelemba d’Abidjan, le groupe Akeikoi, Puis, leur tout dernier projet Kunbe né à Bamako en 2012, avec 3 musiciens Maliens.

www.facebook.com/calinegeorgette

À l'affiche en : 2015