C2C

C2C


Crédit photo : Sylvain Richard

Il y a des étincelles créatives dont l’évidence bouscule la carrière d’un groupe. TETRA, premier album des DJ Nantais, appartient à cette catégorie, transformant brusquement les velléités technologiques des spécialistes de la platine en une symphonie qui embrase le coeur de toute une génération. Une formule explosive et terriblement efficace désormais connue sous le nom de C2C. Les pieds dans la culture hip-hop, la tête plongée dans des bacs à disques pétris de jazz, de soul ou de rock, 20syl, Greem, Atom et Pfel ont toujours cheminé en ce sens mais n’ont brûlé aucune étape. Ils ont commencé par se faire un nom dans les compétitions de DJ dès le début des années 2000, récoltant au passage 4 titres de Champion du Monde par équipe. Dans la foulée de ces premiers succès, ils ont dispersé leurs talents au sein de projets parallèles, se rapprochant chaque fois un peu plus de leur public : Hocus Pocus pour 20syl et Greem ; Beat Torrent pour Atom et Pfel. Dans l’esprit des 4 DJ, pourtant, C2C n’a jamais cessé d’exister. Lorsqu’ils s’enferment en studio en 2010, la scratch music s’apprête à vivre un tournant. Et pour cause : si les Nantais conservent les platines comme outil de prédilection, ils n’utilisent plus les disques des autres comme matière première. C2C compose et enregistre ses propres instrumentaux – basses, guitares, claviers… – avant de les réinterpréter sur les platines. Une conception épileptique de l’écriture et de l’arrangement, qui fait de leur patrimoine musical une matière vivante propice à toutes les expériences. De ces manipulations hors normes – qui démarquent radicalement C2C des groupes de DJ traditionnels – les 4 artistes tirent un hip‐hop aux sonorités acidulées, un cool moderniste qui récupère la chaleur des instruments pour la mettre sous perfusion électro, roc ou rap.
L’album TETRA signe l’aboutissement de cette démarche : alliée au savoir-faire organique d’Hocus Pocus et aux punchlines électro de Beat Torrent, la maîtrise technique du quatuor fait de ce premier album non pas un disque de DJ mais l’oeuvre de turntablists passés de la technique à la composition, des championnats de scratch aux studios d’enregistrement. Un feu d’artifice culturel à la puissance évocatrice bluffante, déjà certifié double disque de platine en France et 4 fois récompensé aux Victoires de la Musique. A l’été 2012, le vaisseau C2C survole les plus grands festivals français et européens (Eurockéennes, Pukkelpop, Vieilles Charrues, Lowlands…) en rassemblant un public toujours plus large. En octobre, les 4 DJ s’envolent pour l’Angleterre où leur premier concert, sold out, propulse le crew hors des frontières. Une dimension internationale confirmée début 2013 lorsque C2C remporte deux EBBA (European Border Breaker Award).
Des premiers mixes lâchés à la fin des années 1990, jusqu’aux hymnes pop d’aujourd’hui, Pfel, Atom, 20syl et Greem ont défriché à la force des poignets un territoire inédit sur lequel se croisent désormais une étonnante variété de générations. A l’étroit entre les microsillons austères de la culture du turntablism, mal à l’aise avec les dogmes rigides du hip-hop, C2C a ouvert une brèche : celle d’une véritable science de la platine appliquée à la musique.

www.c2cmusic.fr

À l'affiche en : 2013